Tartine pomme et Neufchâtel, caramel de pomme

Une tartine gourmande pour le soir avec une salade verte

 

Les ingrédients    (pour 6 personnes

  • 1 Neufchâtel
  • 80 g de Caramel de Pommes au beurre salé
  • 250 g de mâche
  • 1 noisette de porc fumé
  • 3 pommes
  • Huile
  • Vinaigre de cidre
  • Sel et poivre
  • 6 tranches de pain de campagne

 

Comment préparer ma recette

1 – Éplucher et épépiner les pommes. Les tailler en lamelles..

2 – Les déposer sur les tartines légèrement toastées.

3 – Couper le Neufchâtel en tranches et les déposer sur les pommes.

4 – Recouvrir le Neufchâtel d’une cuillère à café de caramel de pomme.

5 -Mettre les tartines au four à 200°C pendant 3 à 4 minutes.

6 – Sortir du four et décorer le dessus de copeaux de noisette de porc fumé.

7 – Accompagner de mâche assaisonnée de, vinaigre de cidre et huile de colza.

Des petits conseils en plus…

Pour encore plus de saveur, vous pouvez remplacer le fromage de Neufchâtel par un Cœur de saint Romain ou un petit havrais !

Fondant aux pommes caramel.

Les ingrédients (pour 4 personnes)

3 pommes type granny

150 g de beurre

150 g de sucre

2 oeufs

30g de Calvados

60 g de farine

6 g de levure chimique

5 g de jus de citron

La progression

Éplucher les pommes, En réserver une demie pour l’accompagnement. Les couper en cubes, les poêler avec le sucre et le beurre pour les caraméliser.

Blanchir le beurre avec le sucre. Ajouter le calvados, Incorporer les œufs un à un. Verser la farine et la levure mélangée. Ajouter les pommes refroidies. Chemiser un moule à manqué beurre sucre.Cuire au four 150°C une heure.

Réaliser le coulis de pomme : Mixer la demi pomme avec le jus de citron.

Dresser : Découper le fondant en poires, accompagner d’une cuillère de coulis de pommes.

Bon appétit

Amitiés gourmandes

Rémoulade d’aïoli de bulots aux pommes, confit de citron.

Pour 4 personnes

200 g de céleri rave

100 g de pomme

Pour l’aïoli

  • 1 jaune d’œuf
  • 1 dl d’huile d’olive
  • Ail                        
  • 10 g de moutarde           

1 kg de bulots   

Pour le court bouillon

  • Thym citron      
  • Oignon 
  • Poivre  

Pour la gelée de citron

  • 2 citrons
  • 200 g de sucre

Herbes fraîches

La progression

Râper le céleri, le citronner et monter L’aïoli. Lier les deux ensembles. Ajouter la pomme taillée en brunoise.

Cuire les bulots au court bouillon (20 mns) Refroidir et décortiquer les bulots. Hacher grossièrement les bulots et les enrober avec de l’aïoli. Réfrigérer.

Couper un citron avec la peau en rondelles fines. Mettre à macérer avec 5 cl d’eau et le jus d’un citron.
Laisser macérer 24 h. Ajouter alors les 200 g de sucre.
Porter lentement à ébullition et laisser cuire pendant 1 heure en remuant de temps en temps. On peut si nécessaire rallonger le temps de cuisson. Pour savoir si la confiture est cuite, faites refroidir une goutte de jus, si elle se transforme en gelée la cuisson est bonne. Dresser l’assiette

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

Tarte alsacienne aux pommes

 

La tarte alsacienne est une recette traditionnelle de dessert de cuisine. Cette recette faisait partie des 130 recettes à savoir par cœur pour passer les diplômes de cuisinier … Il y a plus de 40 ans !
Traditionnelle certes, mais aussi excellente. Un amie m’a donné quelques pommes de son jardin et j’en ai profité pour me replonger dans mes souvenirs…

Pour 8 personnes

Les ingrédients pour la pâte

  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • 125 g de beurre
  • un peu d’eau

Pour la garniture

  • 500 g de pommes
  • 2 dl de lait
  • 2 dl ce crème fraiche
  • 3 œufs
  • 100 gr de sucre semoule
  • 1 gousse de vanille
  • une pointe de bon Calvados (enfin, ça c’est une affaire de goût !)

Pour le fond de tarte :

Réaliser la pâte brisée

1 – Tamiser la farine directement sur le marbre, ajouter le beurre en parcelles.

 2 – Mélanger la farine et le beurre en écrasant le beurre avec la farine. Sabler en frottant le mélange entre les mains.

 3 – Mettre le « sablage » en fontaine et ajouter le sel, le sucre, l’eau, et les jaunes d’œuf.

 4 – Incorporer progressivement le sablage aux éléments liquides

5 – Fraiser ou fraser la pâte à l’aide d’un coupe pâte ou avec la paume de la main; (Le frasage a pour but de donner un minimum de tenue à la pâte et de contrôler qu’il n’y reste aucun morceau de matière grasse)

 6 – Réunir la pâte en boule et laisser reposer au frais jusqu’à utilisation.

Maintenant il n’y a plus qu’a confectionner la tarte….

Étaler la pâte et foncer un cercle à tarte.
Éplucher les pommes, les vider et les couper en 8. Les ranger harmonieusement sur la pâte. Préparer l’appareil : Mélanger les œufs, le sucre puis la crème et enfin le lait. Ajouter les graines de vanille de la gousse, ou, à défaut, quelques gouttes d’extrait de vanille,  la pointe de Calvados.
Verser sur les pommes et mettre la tarte au four environ 30 minutes d’abord à 220°C puis finir la cuisson à 180°C.
Servir tiède !

Bon appétit
Amitiés Gourmandes

 

Tarte Tatin

tatin

Si il y a un dessert qui fait l’unanimité quand je reçois du monde à la maison, c’est la tarte Tatin, enfin Ma recette car chaque cuisinier croit détenir La recette des célèbres Demoiselles Tatin.

La petite histoire.

Il était une fois, au tournant du siècle, deux demoiselles, Caroline et Stéphanie Tatin, qui tenaient à Lamotte-Beuvron, face à la gare, un hôtel fort achalandé. Les chasseurs notamment, gens difficiles et blasés appartenant à une élite gourmande, appréciaient la saveur et les inventions inépuisables de la cuisine des Demoiselles Tatin.
Un jour, retardée dit-on, par le bavardage (?) d’un client trop galant, Stéphanie (à moins que ce fut Caroline) surgit dans la cuisine en plein « coup de feu  » et s’affola de l’absence de dessert. Remarquant des pommes épluchées, elle garnit rapidement un moule de beurre et de sucre, y jeta les pommes et mit au four.
Reprenant plus tard ses esprits, elle comprit sa distraction : apparemment ce n’était ni une tarte ni des pommes cuites. Que faire ? Les pommes ont commencé à cuire, l’odeur de caramel se répand, le service avance : il est trop tard pour reculer. Elle prend un peu de pâte, l’abaisse, la dispose sur les pommes et renfourne.
Au moment de servir, consternation, hésitations ! Comment rendre présentable un tel mélange, par ailleurs fort appétissant ? C’est là qu’intervient le génie : elle prend un plat, en coiffe le moule et retourne le tout… histoire de voir… et on a vu : fumant, odorant, goûteux, le résultat est là… on le déguste, on le sert, on se récrie, on en redemande. Telle est la légende de l’origine de la Tarte Tatin.
On peut aussi penser, et c’est peut-être plus flatteur pour le talent des Demoiselles Tatin, qu’elles trouvèrent ce procédé pour utiliser les pommes tardives de leur verger transformant grâce au beurre et au sucre en un délicieux caramel le jus un peu acide qui eut imprégné la pâte plus ou moins épaisse d’une tarte ordinaire.
Toujours est-il que, distraction géniale ou art culinaire consommé, la TARTE DES DEMOISELLES TATIN emporta l’approbation des gourmets ; le premier d’entre eux, Curnonsky, l’ayant goûtée, lui donna, avec ses lettres de noblesse, son passeport gastronomique mondial.

Maintenant, passons à MA recette…

Les ingrédients

  • 1,2 kg de pommes (reine de reinette ou reinette du Mans)
  • 100 g de beurre
  • 100 g de sucre semoule
  • pâte brisée ou sablée

La recette
Éplucher les pommes, les couper en deux et éliminer pépins et péricarpes.
Dans un moule à manqué à bord haut, mettre le beurre et le sucre. Disposer les demi-pommes debout bien serrées. Mettre à feu très doux avec un couvercle et cuire le plus doucement possible jusqu’à ce que les pommes aient perdu toute leur eau. Elles doivent devenir un peu translucides, en fait elles sont presques confites. Retirer le couvercle et faire légèrement caraméliser en montant la puissance du feu. Étaler la pâte brisée ou sucrée dessus et cuire à four chaud (180°C) pendant 30 minutes.
A la sortie du four, laisser reposer pendant 30 minutes, puis mettre sur le feu, à feu vif pendant quelques secondes pour décoller l’ensemble et donner une belle brillance au caramel. Retourner sur un plat de service…. Et déguster avec une bonne crème fraîche ou une boule de glace vanille.
Bon appétit
Amitié gourmande

Aumônière de saumon fumé surprise

aumonière1

Pourquoi surprise ?

Tout simplement parce qu’au lieu de traditionnels légumes comme des asperges par exemple, j’ai utilisé un fruit, et ce fruit c’est une pomme Granny Smith.

La douceur du saumon fumé est révélée par la saveur acide de la Granny. Surprenant mais délicieux assurément !

Prête en quelques minutes cette entrée peut aussi être confectionnée en amuse bouche….

Les ingrédients pour 10 personnes

  • 10 tranches de saumon fumé
  • 3 pommes Granny Smith
  • 150 g de fromage blanc
  • Sel et poivre du moulin
  • 1 trait de jus de citron
  • 1 cuillère à café d’aneth

La recette

Tailler les pommes en brunoise sans les éplucher.

Mélanger la brunoise de pomme avec la crème fraiche et le jus de citron. Assaisonner sel et poivre. Ajouter un peu d’aneth.

Dans un cercle de 8 à 10 cm mettre la tranche de saumon, garnir avec la brunoise de pomme et refermer.

Retourner et dresser dans l’assiette de service.

Accompagner  d’une salade ciselée, un trait de vinaigre balsamique réduit et pour les plus gourmands, quelques toasts et pourquoi pas, des œufs de lump en décoration !

Bon appétit

Amitiés gourmandes

aumonière2

Mignon de porc au cidre

mignon1

Les ingrédients (4 personnes)

2 filets mignons de porc (600 à 800g)
2 pommes
2dl de sirop (50g de sucre et 150g d’eau)
300g de fèves
20 cl de cidre
20 cl de fond de veau
4 feuilles de brick
50 de concassé de tomate
50 g de beurre

La recette
Tailler finement 4 rondelles de pomme, les tremper 30 secondes dans un sirop bouillant, bien les égoutter et les faire sécher au four entre 2 feuilles de silpat.
Eplucher le reste de ces pommes, retirer le centre et couper en tranches épaisses de 1 cm. Colorer à la poêle avec 10 g de beurre et les garder croquantes.
Chiffonner Les 4 feuilles de de brick et les sécher et les colorer au four.
Parer les filets mignons de porc. Mettre 10 g de beurre dans une plaque à rôtir, y faire colorer les filets mignons de porc entier, assaisonner et finir la cuisson une douzaine de minutes au four.
Blanchir les fèves à l’eau bouillante. Les étuver avec 10g de beurre.
Quand les filets mignons sont cuits, les débarrasser et les maintenir au chaud. Faire pincer les suc dans le fond de la plaque, déglacer avec le cidre, réduire, chinoiser et mouiller au fond de veau.  Réduire à nouveau et monter au beurre.

Le montage
Couper les mignons de porc en tronçons de 2cm/2,5cm. Et monter au centre de l’assiette comme suit :
Une rondelle de pomme
Un tronçon de filet mignon de porc
Une rondelle de pomme
Un tronçon de filet mignon de porc
Le « chiffonné » de feuille de brick
Une « chips » de pomme
Une cuillère à café de concassé de tomate
Entourer de fèves étuvées au beurre et d’un cordon de sauce.
Terminer avec un brin de cerfeuil

Bon appétit
Amitiés gourmandes

mignon2