Crème de mâche nantaise à l’œuf mollet, mouillette de laitance et saumon fumé.

Les ingrédients (pour 10 personnes)

10 oeufs

100 g de saumon fumé en tranches

Pour la crème de mâche

1 kg de mâche

200 g d’échalotes

2 dl de fond de volaille

4 dl de crème fleurette

Pour paner les oeufs :

100 g de pain de mie

4 oeufs

Farine PM

Pour les mouillettes

100 g de pain de mie

150 g d’œuf de saumon fumé

La progression

Suer les échalotes,mouiller au fond de volaille et porter à ébullition. Récupérer le fond de volaille, le réduire, le crémer et monter au beurre. vérifier l’assaisonnement.

Blanchir la mâche, refroidir dans une eau glacée et bien essorer. Mixer au blender. Passer au torchon. Débarrasser la purée de mâche et conserver au frais.

Cuire les œufs mollets (6 mn). Les écaler. Paner les œufs mollets à l’anglaise. Tailler des mouillettes. Tailler des lèches de saumon fumé.

Au moment frire les œufs (170°C) à coloration. Chauffer le fond de volaille et ajouter la purée de mâche. Émulsionner. Disposer les œufs de saumon sur les mouillettes. Dresser en assiette creuse.

Bon appétit

Amitiés gourmandes

Publicités

Brioche perdue, compotée de rhubarbe et fraise

Les ingrédients

  • 10 tranches épaisses de brioche
  • 3 œufs
  • 4 dl de lait
  • 100 g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 50 g de beurre

Pour la compotée

  • 250 g de bâtons de rhubarbe
  • 250 gr de fraises
  • 50 g de sucre
  • 1 gousse de vanille

La recette

Réalisation de la compotée :

Tailler la rhubarbe en cubes et la cuire comme une confiture avec une gousse de vanille.

Ajouter les fraises aux trois quarts de la cuisson.

Préparer l’appareil œuf, lait, vanille et sucre.

Tremper les tranches de brioche dans l’appareil.

Dans une poêle épaisse, fondre le beurre.

Colorer la brioche perdue sur chaque face

Dresser une tranche de brioche perdue sur la compotée  de fraise rhubarbe.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

L’œuf extra frais 64,5°C, crème de neufchatel et croustille de poitrine de porc.

 

Les ingrédients (pour 10 personnes)

  • 10 œufs extra frais
  • 1 dl de fond de volaille
  • 300 g de neufchâtel
  • 300 g de crème fleurette
  • 100 g de poitrine de porc fumée en tranches fines
  • 20 g de noisettes concassées
  • Huile de noisette (PM)

 

 

Cuire l’œuf au thermoplongeur à 64,5°C pendant 60 mns.

Faire chauffer le fond de volaille, y faire fondre le Neufchâtel en dés, crémer et mixer.

Vérifier l’assaisonnement, passer à l’étamine et mettre au siphon (1 cartouche).

Agiter.

Trancher la poitrine très finement. Disposer les tranches entre deux plaques et passer au four (130°C- 30 mns)

Dresser en assiette creuse.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

La preuve par l’oeuf, le livre de Marc Foucher

15589857_10211399637932540_3719563024139173030_n

C’est avec un infini bonheur que j’ai reçu des mains de Marc un exemplaire dédicacé de son livre qui vient de sortir en librairie. Un livre sur lequel je viens de passer deux heures avec émerveillement.
Merci de Ton amitié HuongMarc Foucher !

Vous aussi découvrez l’œuf, à travers des histoires, des techniques et plus de 80 recettes !

***************

Enfin la période d’incubation est terminée et l’ouvrage de Marc Foucher va enfin voir le jour.

Comme il l’avait  annoncé sur son site,  la naissance du livre « La preuve par l’œuf » a sonné. N’hésitez pas à consulter : www.marc-foucher.net

En effet désormais vous trouverez en librairie cet ouvrage qui n’a d’autre prétention que de faire partager sa passion pour la cuisine et pour l’œuf en particulier.

C’est un travail qu’il a réalisé avec la complicité de son épouse qui a fortement contribué à sa réalisation.

Un des objectifs, en dehors de partager son expérience et ses recherches c’est aussi de solliciter votre intérêt à l’égard de ce produit merveilleux qui est très présent dans l’alimentation humaine, depuis probablement que l’homme pour se nourrir devait pratiquer la cueillette et la chasse. On trouve l’œuf dans toutes les cultures au fil des civilisations.

Je vous invite à découvrir « La Preuve Par L’œuf » dont les dédicaces ont été réalisées, avec amitié, par Joël Robuchon, Guillaume Gomez, Michel Roth et Yvon Garnier et Marc les remercie chaleureusement.

Amitiés Gourmandes

Christian

la-preuve-par-loeuf

 

La mayonnaise – Son histoire

mayonnaise

De l’espagnol mahonesa, de Mahon, île de Minorque aux Baléares. L’île de Minorque, occupée entre 1756 et 1763 par la France et le duc de Richelieu (petit-neveu du cardinal), fournissait les ingrédients nécessaires à l’invention de cette sauce : huile d’olive, jaune d’œuf, graine de moutarde et coup de fouet du soldat.

salade piémontaise

pièmontaise

C’est une entrée simple, roborative et qui plait à tout le monde.

Été comme hiver, on se lève tous pour une salade piémontaise … Tiens ça me rappelle quelque chose …

Les ingrédients (pour 4 personnes)

  • 400 g de tomates fermes
  • 600 g de pommes de terre à chair ferme type « Charlotte »
  • 3 oeufs
  • 8 gros cornichons au vinaigre
  • 150 g de mayonnaise (maison c’est nettement meilleur)
  • 200 g de jambon coupé en dés
  • Sel, poivre


La recette

Faire cuire les pommes de terre pendant 20 minutes à l’eau bouillante salée. Les laisser refroidir et les éplucher, les couper en ros dès.
Faire cuire les keufs 10 minutes à l’eau bouillante, les laisser refroidir.
Laver les tomates, les épépiner et les tailler en petits cubes.
Disposer les tomates dans un saladier, ajouter les cornichons découpés en rondelles et le jambon préalablement coupé en dés.
Écaler les œufs durs, peler les pommes de terre, les couper en dès et les ajouter dans un saladier.
Mélanger délicatement avec la mayonnaise, saler, poivrer et bien refroidir au réfrigrateur avant de servir.

Bon appétit
    Amitiés gourmandes

Génoise

génoise

Les ingrédients (Pour une génoise de 20 cms de diamètres environs)

  • 125 g de farine
  • 125 g de sucre semoule
  • 4 œufs
  • 60 g de beurre.

La recette

Mettre à chauffer une grande casserole d’eau qui vous servira de bain marie.
Casser les 4 œufs entiers dans une calotte (un saladier) et ajouter les 125 g de sucre semoule.
Mélanger ces deux éléments à l’aide d’un fouet à blanc.
Mettre la calotte dans le bain marie et « monter » l’appareil à l’aide du fouet à blancs sans dépasser une température de 50°C.
Retirer la calotte du bain marie lorsque l’appareil atteint approximativement cette température et hors du feu continuer à fouetter l’appareil jusqu’à ce qu’il soit refroidi.
Verser ensuite la farine tamisée en pluie et mélanger délicatement avec une spatule en bois.
Ajouter en filet 60 g de beurre fondu toujours délicatement.
Verser ce mélange dans un moule à génoise préalablement beurré et fariné.
Cuire à four doux (150°C) pendant 25 minutes environ.
Démouler sur une grille aussitôt la sortie du four et laisser refroidir jusqu’à utilisation.

Bon appétit
                        Amitiés Gourmandes