Mouclade

Ce weekend, je suis allé sur le marché et j’ai acheté des moules… Pas des moules de bouchot, des moules de Barfleur.
Barfleur, commune de 9000 habitants de la pointe du Cotentin a donné son nom à des moules pêchées en mer sur un gisement naturel au large du Cotentin. Leur coquille est plus épaisse mais elles sont plus charnues et plus goûteuses. La mouclade c’est la première recette que j’ai apprise lorsque je suis rentré à l’école hôtelière… C’était dans les années 70… Nostalgie ?  Toujours est-il que la mouclade, un des piliers de la cuisine charentaise, est simple, goûteuse et très conviviale… Chacun se sert sur un grand plat… Encore une raison de déguster une mouclade.
C’est Michel Buisson, professeur de Cuisine, à la retraite depuis bien longtemps maintenant, qui m’a donné la recette.
Les ingrédients (pour 4 personnes)
4 litres de moules soit environ 2.8 à 3 kg
40 g de beurre
150 g d’échalotes
3 dl de vin blanc
1 cuillère à café de curry
4 dl de crème fleurette à 35%
40 g de beurre (pour le roux)
40 g de farine (pour le roux)
La recette
 Il faut compter 1 litre de moules par personne.
Grattez les moules et retirez soigneusement le byssus, ces filaments verts dont les moules se servent pour agripper aux rochers. Lavez-les à grande eau et égouttez-les.
Épluchez et ciselez des échalotes, faites les suer au beurre, puis mouillez avec un peu de vin blanc. Cuisez quelques minutes et ajoutez le curry et les moules, couvrir et laissez-les s’ouvrir. Une fois les moules bien ouvertes, filtrez soigneusement le jus de cuisson des moules et faites le réduire d’un tiers à feu vif. Ajouter de la crème, un peu de curry, du poivre fraîchement moulu, puis lier cette sauce légèrement avec un roux blanc pour lui donner une consistance nappante. Pendant ce temps, retirer la demi-coquille vide de chaque moule, puis rangez les demi-moules pleines à plat dans un plat passant au four. Napper les moules de la sauce et passer le plat quelque minutes au four. Et voilà ! Nous étions trois et il m’a fallu 1/2 heure pour préparer ce plat. Avouez que cela aurait été dommage de se priver.
Je vous conseille un petit Muscadet sur lie pour accompagner cette mouclade, vous verrez, vous ne serez pas déçus…
Amitiés gourmandes
Publicités

Crème Dubarry

Il fait un peu froid, ce soir, alors un petit truc chaud me faisait envie…

Non ce n’est pas un dessert ! c’est un potage. Bon, pour les amateurs intéressés et non-avertis, il y a des appellations comme ça en cuisine, qui ont d’ailleurs souvent comme origine une anecdote, Argenteuil pour asperge, Esau pour lentille, Crécy pour carotte, etc… Et Dubarry pour choux-fleur.

Louis XV, friand de toutes sortes de préparations de légumes, et particulièrement de chou-fleur, donna le nom d’une de ses favorite, la comtesse Dubarry, aux préparations à base de chou-fleur.

Les ingrédients

  • 500 g de chou fleur
  • 70 g de beurre
  • 70 g de farine
  • 1/4 l de lait
  • 2 dl de crème
  • 6 jaunes d’oeuf
  • 125 g de blanc de poireau

La recette

Nettoyer et diviser en petites fleurettes environ 500 g de chou fleur. Émincer finement le blanc de poireau.Dans une casserole, mettre 140 g de beurre et faire suer le blanc de poireau émincé (cuire doucement sans coloration). Au bout de 5 minutes, ajouter 140 g de farine et mélanger intimement pour cuire la farine (et voilà vous avez réalisé un roux blanc). Ajouter 2 litres et demi d’eau chaude, le chou fleur et cuire à feu doux pendant une heure environ. Au terme de la cuisson, mixer le potage et passer au chinois. Dans une petite casserole, faire bouillir 1/4 de litre de lait et verser sur 6 jaunes d’oeuf et 2 décilitres de crème préalablement bien fouettés. Verser doucement ce mélange dans le potage bien chaud en remuant constamment avec un fouet. Ne plus faire bouillir. Rectifier l’assaisonnement. Quelques pluches de cerfeuil pour le décor avant de servir…

Tarte alsacienne aux pommes

 

La tarte alsacienne est une recette traditionnelle de dessert de cuisine. Cette recette faisait partie des 130 recettes à savoir par cœur pour passer les diplômes de cuisinier … Il y a plus de 40 ans !
Traditionnelle certes, mais aussi excellente. Un amie m’a donné quelques pommes de son jardin et j’en ai profité pour me replonger dans mes souvenirs…

Pour 8 personnes

Les ingrédients pour la pâte

  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 50 g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • 125 g de beurre
  • un peu d’eau

Pour la garniture

  • 500 g de pommes
  • 2 dl de lait
  • 2 dl ce crème fraiche
  • 3 œufs
  • 100 gr de sucre semoule
  • 1 gousse de vanille
  • une pointe de bon Calvados (enfin, ça c’est une affaire de goût !)

Pour le fond de tarte :

Réaliser la pâte brisée

1 – Tamiser la farine directement sur le marbre, ajouter le beurre en parcelles.

 2 – Mélanger la farine et le beurre en écrasant le beurre avec la farine. Sabler en frottant le mélange entre les mains.

 3 – Mettre le « sablage » en fontaine et ajouter le sel, le sucre, l’eau, et les jaunes d’œuf.

 4 – Incorporer progressivement le sablage aux éléments liquides

5 – Fraiser ou fraser la pâte à l’aide d’un coupe pâte ou avec la paume de la main; (Le frasage a pour but de donner un minimum de tenue à la pâte et de contrôler qu’il n’y reste aucun morceau de matière grasse)

 6 – Réunir la pâte en boule et laisser reposer au frais jusqu’à utilisation.

Maintenant il n’y a plus qu’a confectionner la tarte….

Étaler la pâte et foncer un cercle à tarte.
Éplucher les pommes, les vider et les couper en 8. Les ranger harmonieusement sur la pâte. Préparer l’appareil : Mélanger les œufs, le sucre puis la crème et enfin le lait. Ajouter les graines de vanille de la gousse, ou, à défaut, quelques gouttes d’extrait de vanille,  la pointe de Calvados.
Verser sur les pommes et mettre la tarte au four environ 30 minutes d’abord à 220°C puis finir la cuisson à 180°C.
Servir tiède !

Bon appétit
Amitiés Gourmandes

 

Tarte flambée

tarte flambée

Les ingrédients (pour 4 personnes)
500 g de pâte à pain
200 g d’oignons finement émincés
40 cl de crème fraiche
80 g de lardons
Noix de muscade, poivre du moulin
2 cuillères à soupe d’huile

La recette
Étaler la pâte à pain très finement. La déposer sur la plaque du four. Recouvrir d’une couche de crème fraiche, des oignons émincés puis des lardons. Assaisonner avec noix de muscade et poivre du moulin et enfin un filet d’huile.
Mettre à four très chaud (300°C) pendant 5 à 8 minutes
Servir très chaud sur une planche et découper en carrés.

Bon appétit !

Si vous voulez vous faciliter la vie, je vous conseille d’aller directement déguster cette « Flamenkuche » au Chalet d’en Ô  le jeudi soir …

Amitiés Gourmandes

Noix de saint Jacques, tomates confites, crème de basilic

st Jacques basilicLes ingrédients (pour 4 personnes)

  • 500 g de noix de saint Jacques
  • 50 g de tomate confite
  • quelques feuilles de basilic
  • 1 échalote
  • quelques gouttes de Pastis
  • 100 g de crème fleurette

La recette
Escaloper les noix de saint Jacques en deux dans l’épaisseur. Dans une poêle chaude, verser un filet d’huile d’olive (j’ai utilisé l’huile des tomates confites) puis y déposer les noix de saint Jacques, les retourner rapidement et les garder « nacrées » à cœur. Les dresser sur les assiettes.
Dans la poêle de cuisson ajouter l’échalote finement ciselée et la tomate confite émincée elle aussi. Faire suer quelques instants, ajouter le Pastis, puis la crème et enfin les feuilles de basilic finement ciselées. Porter à ébullition et napper les saint Jacques.

Bon appétit
Amitiés Gourmandes

saint Jacques poèlée

Saint Jacques au Noilly

stjacques_2Les ingrédients (pour 3 personnes)
2 kg de St Jacques vivantes
1 échalote
5 cl de Noilly Prat
150 g de beurre
1 cuillère de crème fraîche

La recette
Décoquiller les Saint Jacques et rincer les noix sous l’eau fraîche. Bien éponger sur un papier absorbant.
Préparer le beurre de Noilly : Dans une casserole, mettre l’échalote ciselée et le Noilly. Réduire doucement . Quand il ne reste qu’une cuillère à soupe de liquide, ajouter la cuillère de crème fraîche,  porter à ébullition puis hors du feu, à l’aide d’un fouet, monter avec 100 g de beurre en petites parcelles. saler et poivrer.
Dans une poêle, mettre les 50 g de beurre restant, quand le beurre est mousseux, ajouter les noix de st Jacques. retourner au bout d’une minute. Finir la cuisson en laissant la saint Jacques « nacrée » à cœur.
Napper le fond d’une assiette bien chaude avec la sauce Noilly, déposer les noix dessus, saupoudrer de quelques feuilles de cerfeuil ciselées… Et déguster !

Bon appétit !
Amitiés Gourmandes

Les saint Jacques à ma façon

A Dieppe, la pêche à la Coquille Saint Jacques, c’est du 1er octobre au 15 mai… C’est vraiment la saison de se faire plaisir. La Pecten Maximus, la Saint Jacques de nos côtes, c’est la Rolls des Saint Jacques ! Rien à voir avec les Saint Jacques du Chili, d’Argentine, du Japon et même du Canada. Une noix ferme, de couleur ivoire, aux reflets nacrés. Le corail orangé n’est pas trop gros tout en étant présent.

Aux barrières, à Dieppe, on à la chance de pouvoir les acheter quelques heures après la pêche et si on les utilise dans la journée… C’est le Paradis.

La recette « à ma façon » c’est une recette simplissime avec de la saveur et de la couleur. C’est un peu à la provençale mais un peu aussi à la normande…. Enfin vous allez pouvoir vous en rendre compte.

Les ingrédients (pour 4 personnes)

20 g de beurre
2 cl d’huile d’olive
20 noix de saint Jacques
quelques gouttes de « pastis »1 Tomate ou 1/2 cuillère à café de concentré de tomate
1.5 dl de crème fraiche
Quelques feuilles de basilic
sel, poivre

La recette

Il faut compter 4 à 5 noix par personne soit environ 150 à180 g de noix. Pour info il faut 7 kg de coquilles Saint Jacques pour obtenir 1 kg de noix avec corail, et il faut 10 kg de coquilles pour obtenir 1 kg de noix sans le corail.

L’idéal bien sûr est d’acheter les coquilles directement aux barrières comme je le fais d’habitude et de les décoquiller soit même… Mais si cela vous ennuie, achetez directement les noix (aux barrières, en échange d’une petite pièce, on vous les décoquille…). Les rincer sous l’eau courante sans les plonger dans l’eau car elles se gorgeraient d’eau et la perdraient dans la poêle à la cuisson (beurk). Bien les éponger sur un papier absorbant. Faîtes chauffer une poêle avec un mélange beurre et huile d’olive. Quand la poêle est chaude, déposez les noix dans la poêle et les cuire une minute de chaque côté (elles doivent rester « nacrées » à cœur). Les déposer sur un papier absorbant et les tenir au chaud.

Jetez la matière grasse restant dans la poêle, déglacez de quelques gouttes de pastis, ajoutez une brunoise de tomate fraîche ou à défaut une demi-cuillère à café de concentré de tomate, ajoutez une bonne grosse cuillère de crème fraîche, réduisez la sauce à feu vif jusqu’à ce qu’elle devienne nappante, une pincée de sel, un tour de moulin à poivre et quelques feuilles de basilic finement ciselées. Dressez les noix de saint Jacques sur une assiette chaude et nappez-les de cette sauce. Servez aussitôt.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

st jacques