Cuisine-Passion.net

Cuisiner…. Passionnément !


1 commentaire

Poitrine de Porc « basse température »

poitrine de porc basse température1Depuis maintenant plusieurs mois, je me suis outillé d’un thermoplongeur et je réalise souvent des recettes en immersion à basse température. Aujourd’hui j’ai testé une poitrine de porc demi-sel .

J’ai conditionné sous vide la poitrine de porc avec une feuille de laurier et une branche de thym. J’ai immergé le sac dans une eau à 80°C pendant 10 heures.

Au terme de la cuisson, j’ai refroidi le sachet dans un grand bac rempli d’eau et de glaçons (ben oui, je n’ai pas -encore- de cellule de refroidissement rapide. Puis je l’ai mise au réfrigérateur pendant 24 heures. Bien froide je l’ai coupée en tranches de 3 cm d’épaisseur.

Froide : simplement servie avec une salade verte, une confiture d’oignons et quelques cornichons.

Chaude : déposée sur une plaque à snacker 2 minutes sur chaque face. Je l’ai accompagnée de quelques blancs de poireau étuvés au beurre…

Verdict : très savoureux et sublimement moelleux,  le thym et le laurier ont apportés une note aromatique subtile et j’y ajouterai certainement un peu de miel la prochaine fois, ou quelques épices.

Mais me direz vous, les charcutiers utilisent ce type de cuisson depuis de nombreuses année… Certes, mais là, je l’ai réalisée chez moi avec l’assaisonnement de mon choix et surtout je l’ai cuite 10 heures ! D’où ce moelleux incomparable.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

poitrine de porc basse température2


Poster un commentaire

Longe de porcelet au miel

porcelet1Le porcelet, une viande savoureuse, à condition de la cuisiner toute en douceur… Et c’est ce que j’ai fait ce weekend.

Les ingrédients (pour 8 personnes)

  • 1 longe de porcelet
  • 3 cuillères de miel
  • Sel et poivre

Pour la garniture

  • quelques pommes de terre bleu d’Artois
  • grenaille de pomme de terre
  • 4 oignons rouges
  • 1 bouquet de mâche

Pour la sauce

  • 2 cuillères de miel
  • 5 cl de vinaigre de cidre
  • 3 dl de fond de veau
  • 50 g de beurre

porcelet2La recette

Marquer légèrement le côté couenne dans une poêle bien chaude sans ajouter de matière grasse. Enduire la longe de porcelet de miel, saler et poivrer. Conditionner sous vide et cuire à 75°C pendant 2 heures. La refroidir rapidement.

Réaliser la garniture, pour cette recette j’ai fait sauter de la grenaille de pommes de terre au beurre avec une pointe de felur de sel et j’ai aussi cuit des bleues d’Artois à la vapeur puis découpées en dés et sautées au beurre aussi. J’ai épluché et émincé les oignons rouges puis je les ai étuvé au beurre un bon quart d’heure.

porcelet3La sauce : j’ai réalisé une gastrique avec le miel et le vinaigre, j’ai ajouté le jus de veau, puis l’exsudat des sacs de la longe de porcelet, rectifié l’assaisonnement et enfin monté avec une noisette de beurre.

La finition : J’ai découpé des tranches dans la longe et dans une poêle, avec un bon morceau de beurre, j’ai coloré chaque face, juste une minute.

Le dressage : Dans l’assiette de service, j’ai dressé les oignons rouges étuvés, j’ai déposé dessus les tranches de porcelet, disposé la garniture, un bouquet de mâche et un trait de sauce.

Alors ? Et bien c’était simplement savoureux.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

porcelet4


Poster un commentaire

Wok de porc aux petits légumes

wok4Envie de changement, envie de voyage…

Aux fermes d’ici, il y a tout ce qu’il faut pour cette petite recette facile et rapide à réaliser, alors n’hésitez pas à passer commande de tous les ingrédients sur le site de Valentine.

wok1  Les ingrédients (pour 6 personnes)

  • 4 escalopes de porc
  • 500 g de courgettes
  • 500 g de carottes
  • 1 oignon
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de coriandre en grains
  • 1 racine de gingembre
  • Sel et poivre

  La recette

Couper les escalopes de porc en lanières régulières et émincer la gousse d’ail.

Dans une assiette creuse, mélanger la viande et l’ail avec l’huile d’olive, la coriandre, le gingembre en fine brunoise et un peu de poivre. Réserver 30 minutes au frais.

wok2Nettoyer les légumes. Éplucher et ciseler l’oignon, éplucher et couper les carottes en bâtonnets, couper les courgettes en bâtonnets.

Dans le wok bien chaud, rissoler la viande marinée. Dorer sur toutes les faces en mélangeant constamment mais pas plus de deux minutes sinon, la viande durcit. Réserver.

Saisir les légumes dans le wok, assaisonner. Laisser cuire à couvert une dizaine de minutes.  Ajouter la viande. Mélanger quelques instants.

Rectifier l’assaisonnement si besoin, pour une touche encore plus asiatique arroser d’un trait de sauce soja en fin de cuisson et servir bien chaud.

Des petits conseils en plus… 

Le porc des fermes d’ici est un porc élevé  « sur paille », la viande n’est donc pas gorgée d’eau. Alors attention de ne pas trop cuire la viande qui deviendrait alors un peu plus ferme.  Décorer de quelques feuilles de coriandre si vous en avez.

Bon appétit

Amitiés gourmandes

wok3


2 Commentaires

Longe de porc braisée basse température

longe porc4Je vous le disais dans mon billet d’ hier, j’ai découpé ma longe en trois. La première, je l’ai rôtie, la seconde je l’ai braisée, là encore à basse température…

J’ai donc coloré sur toutes les faces ma longe dans une cocotte avec un morceau de beurre. J’ai ajouté un oignon émincé, sel, cardamome (oui j’aime le goût de la cardamome à la place du poivre) thym, laurier et même une petite branche de romarin. J’ai déglacé avec 2 dl de vin blanc puis j’ai ajouté 3 dl d’eau. J’ai couvert et j’ai cuit à 75°C pendant 8 heures.

longe porc5

Je n’ai surtout pas touché le produit en fin de cuisson tant il semblait fragile. En fait il me faisait penser au gigot de 7 heures, sa texture qui permet de le servir à la cuillère ! Je l’ai donc laissé au frais toute la nuit et je l’ai découpé et… Dégusté aujourd’hui. D’abord à la coupe… du beurre ! en effet même avec une cuillère, cela aurait été facile de le couper. Puis l’odeur… un parfum de viande cuisinée bien sûr mais plus profond… comment dire, plus « suave » et  avec les herbes, vraiment j’en avais l’eau à la bouche.

longe porc6
Une belle tranche accompagnée d’un feuille de chêne. Eh bien je me suis régalé et j’ai utilisé mon couteau oui, mais pour ma salade ! La viande, je l’ai coupée avec ma fourchette. Demain, j’en dégusterai une autre tranche, avec une sauce tartare !

Bon appétit !

Amitiés Gourmandes

longe porc7


Poster un commentaire

Longe de porc rôtie

longe de porc Si comme moi vous avez la chance de pouvoir vous procurer une longe de porc avec les côtes, sa barde et sa couenne, n’hésitez pas une seconde  !

J’ai retiré les vertèbres puis j’ai coupé ma longe en 3. Le premier tiers, je l’ai rôti. Mais je l’ai rôti à basse température. Je l’ai assaisonné sel et poivre  puis dans une plaque je l’ai coloré sur toutes faces dans un beau morceau de beurre. J’ai ajouté un oignon émincé, thym frais et laurier, puis je l’ai enfourné à 200°C pendant 15 minutes.

longe de porc 2Puis je l’ai couvert d’une feuille d’aluminium et j’ai baissé le four à 85°C et je l’ai cuit doucement pendant 4 heures. Puis je l’ai laissé reposer pendant 30 minutes avant de le déguster.

Chaud, en belles tranches de 2 à 3 cm d’épaisseur accompagné de pommes sautées… Un régal ! Un moelleux incomparable !

Froid avec une bonne salade verte, là encore un moelleux exceptionnel. Moi qui suis tourangeau de cœur, j’ai retrouvé toute la saveur des célèbres rillons ! Un ravissement pour les papilles !

Pour les deux autres morceaux de la longe…. C’est une autre histoire !

Bon appétit !

Amitiés Gourmandes

longe de porc3


Poster un commentaire

Potjevlesch

potjevleesh?? Oui, ce n’est pas facile à prononcer mais c’est quand même excellent. C’est une recette de mon ami  Pierre Yves. Peut être est-il originaire du Pas de Calais ? Il faudra que je lui demande…  Car ce nom « barbare » signifie simplement en flamand « plat de viande ». C’est un mets traditionnel de Dunkerque, jadis servi le dimanche précédant le Mardi-Gras et le jour de Mardi-Gras. Ce sont en fait différentes viandes blanches cuites dans de la gelée. Cette terrine se sert froide avec des frites bien sûr mais quand il fait chaud comme ces jours-ci, on peut également le manger avec une bonne salade…

Les ingrédients

  • 200 g d’échine de porc désossée
  • 200 g de viande de jarret de veau
  • 200 g de viande de lapin
  • 200 g de viande de poulet
  • 1 branche de céleri
  • 3 branche de Thym
  • 1/4 de feuille de laurier
  • 20 g de baies de genièvre
  • 5 gousses d’ail
  • 3 feuilles de gélatine
  • 75 cl de bière de garde

La recette

Parer et détailler la viande en morceaux de 5 cm sur 2 cm.

Éplucher l’ail, le céleri en détaillant celui-ci en brunoise ajouter 3 branches de thym ¼ de feuille de laurier 20 gr de baie de genièvre.

Dans un plat creux, disposer harmonieusement les morceaux de viande en trois couches en les séparant par une feuille de gélatine entre chaque et en parsemant d’une partie de la garniture aromatique. Recouvrir de 75 cl de bière de garde. Laisser mariner 24 heures au réfrigérateur.

Fermer hermétiquement la terrine et cuire 3 heures au four à 150°C. Laisser refroidir au moins 24 heures au frais puis au réfrigérateur.

Dégustez avec de bonnes frites maison ou une bonne salade feuille de chêne.

Merci Pierre Yves, bon appétit

    Amitiés Gourmandes


Poster un commentaire

Mignon de porc à la Fourme d’Ambert

fourme-ambert-2
Ce soir en arrivant à la maison, mon fils avait invité une copine à dîner… Bon, 20h, il va falloir faire vite pour préparer quelque chose de correct. J’ouvre le réfrigérateur : Mignon de porc que j’ai acheté dimanche, j’ai déjà la viande, ouf ! voyons voir en entrée…. Un peu de saumon fumé, ceux qui me connaissent savent que chaque année j’en fume quelques… kilos. Voilà pour l’entrée. Le dessert maintenant, hop au congel, une mousse de framboise à gratiner que j’ai préparé dimanche et que j’ai congelé. Et voilà. L’entrée, le dessert, ça c’était facile, le saumon rien à faire et la mousse 10 minutes au four. Donc ce soir je vais vous expliquer comment faire le mignon de porc à la Fourme d’Ambert
Les ingrédients (pour 4 personnes)
  • 600 g de filet mignon de porc
  • 20 g d’huile
  • 30 g de beurre
  • 60 g de fourme d’Ambert
  • 2 dl de crème fleurette
  • poivre du moulin
La recette
Vous achetez un mignon, appelé aussi filet mignon de porc chez votre boucher préféré. Vous retirez toutes les aponévroses, vous savez ces petites peaux blanches qui le recouvrent puis vous le coupez en fins médaillons de 2 cm d’épaisseur. Vous faites chauffer une poêle avec un peu d’huile et de beurre, puis vous y déposez les médaillons, deux minutes de chaque côté, cela suffit. Vous les déposez dans les assiettes de service bien chaudes. Vous jetez le gras de cuisson de la poêle puis vous ajoutez de la Fourme d’Ambert en petits dés. J ‘ai un ami qui m’a demandé ce qu’était la Fourme d’Ambert, alors pour lui, et pour ceux que ça intéresse, la Fourme d’Ambert est un fromage de vache originaire d’Auvergne à pâte persillée. Selon la légende, il parait que, au temps de la bataille de Gergovie, les Arvernes  en mangeaient  déjà. Il parait aussi que les druides gaulois en raffolaient. Serait-ce le secret de la potion magique ?… Bon après cette page d’histoire, revenons à notre poêle sur le feu…Quelques secondes sur le feu afin que la Fourme d’Ambert commence à fondre puis vous ajoutez une bonne quantité de crème. Faites réduire à feux vif et quand le sauce devient nappante vous ajoutez du poivre du moulin et vous la versez sur  les mignons…. J’en ai l’eau à la bouche. J’ai  accompagné ces mignons d’un riz pilaf dont là encore vous pouvez trouver la recette sur le blog…. Décidément !
Bon appétit
Amitiés Gourmandes