Cuisine-Passion.net

Cuisiner…. Passionnément !


Poster un commentaire

Quiche jambon, fromage de chèvre et curry

quiche

Encore une recette revisitée avec les produits des fermes d’ici.

Les ingrédients (pour 8 personnes)

  • 200 g de jambon blanc fumé
  • 1 bûchette affinée
  • 1 pot de crème de 25 cl
  • 4 œufs
  • Sel et poivre
  • 1 rouleau de pâte feuilletée ou brisée
  • 1 pointe de noix de muscade
  • 2 dl de lait
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1/2 cuillère à café de curry

La recette

Découper le jambon en petits carrés.

Foncer un cercle à tarte ou un moule à manqué (si vous désirez une quiche plus épaisse) avec la pâte (feuilletée ou brisée )

Préparer l’appareil à quiche : dans un saladier, casser les œufs, ajouter la farine et la crème fraiche, mélanger, ajouter le lait, saler, poivrer et ajouter une pointe de muscade râpée et le curry. Bien mélanger.

Garnir le fond de la quiche avec les petits carrés de jambon. Couvrir de rondelles de fromage de chèvre puis compléter avec l’appareil à quiche.

Cuire à four chaud à 180°C pendant 40 minutes.

A accompagner bien sûr d’une bonne salade verte de chez Pierre et Alexandra.    

Bon appétit

Amitiés gourmandes

quiche1


Poster un commentaire

Oeuf cocote au Neufchâtel

Les ingrédients (pour 4 personnes)

  • 4 œufs
  • 1 dl de crème
  • 25 g de beurre
  • Un morceau de Neufchâtel

La recette
D’abord, bien beurrer des petites porcelaines à feu avec les 25 g de beurre. Casser un oeuf par cocotte, sans crever le jaune. Déposer les cocottes dans un plat allant au four à bord haut, emplir le plat d’eau bouillante à mi-hauteur. Mettre au four à 150°C pendant 5 à 6 minutes. Pendant ce temps, mettre la crème dans un casserole avec le Neufchâtel coupé en petits morceaux. Porter à ébullition en fouettant pour dissoudre le Neufchâtel. Réduire à consistance sirupeuse. Napper les œufs de cette préparation. Servir bien chaud…. avec des mouillettes !    Excellent !

Bon appétit
Amitiés gourmandes

neufchatel


Poster un commentaire

Neufchâtel – Le fromage

Sur le marché de Dieppe, j’ai acheté un fromage de Neufchâtel, Neufchâtel-en_Braye. Un fromage au lait de vache cru, recouvert d’une croûte fleurie, très blanche et légèrement duveteuse.

Les défenseurs de ce fromage affirment haut et fort qu’il est le plus vieux fromage normand. Ils se basent sur un texte de 1035 et qui évoque la production de fromages dans la région de Neufchâtel-en-Bray. En fait, il ne naît « officiellement » qu’en 1543, dans les comptes de l’Abbaye de Saint-Amand de Rouen où un fromage apparaît explicitement et pour la première fois sous le nom de Neufchâtel. Il est probable que dès cette époque l’affinage était mené comme aujourd’hui dans des caves de la région naturellement riches en penicillium candidum.

On sait aussi qu’il a eu très tôt plusieurs formes au gré des modes, et des moules dont disposaient les producteurs. La légende veut ainsi que la forme du cœur soit due aux paysannes normandes désireuses de montrer leurs sentiments aux soldats anglais de passage lors des différentes campagnes qui émaillent le moyen-âge.

C’est au XIXème siècle que la production du neufchâtel va subir un fort développement. Comme un écho à la légende de la rencontre Napoléon III / Camembert, Napoléon III, alors premier consul, aurait reçu en hommage un panier de fromages normands où figurait en bonne place un neufchâtel. C’est dans ce siècle que sa renommée atteint son apogée et qu’il est reconnu comme l’un des meilleurs fromages français. Peu-à-peu, cependant sa production va baisser, et plus particulièrement après la deuxième guerre mondiale. Les producteurs et les lois du marché en sont en partie responsables puisque la production de fromage devient moins intéressante à cette époque que la vente directe du lait à de grandes coopératives.

Cependant depuis 1958, il existe pour défendre cette tradition fromagère un syndicat de Défense du Label de Qualité du Neufchâtel. C’est grâce à lui notamment qu’il obtient son AOC en 1969.

neufchatel

 


Poster un commentaire

Mignon de porc à la Fourme d’Ambert

fourme-ambert-2
Ce soir en arrivant à la maison, mon fils avait invité une copine à dîner… Bon, 20h, il va falloir faire vite pour préparer quelque chose de correct. J’ouvre le réfrigérateur : Mignon de porc que j’ai acheté dimanche, j’ai déjà la viande, ouf ! voyons voir en entrée…. Un peu de saumon fumé, ceux qui me connaissent savent que chaque année j’en fume quelques… kilos. Voilà pour l’entrée. Le dessert maintenant, hop au congel, une mousse de framboise à gratiner que j’ai préparé dimanche et que j’ai congelé. Et voilà. L’entrée, le dessert, ça c’était facile, le saumon rien à faire et la mousse 10 minutes au four. Donc ce soir je vais vous expliquer comment faire le mignon de porc à la Fourme d’Ambert
Les ingrédients (pour 4 personnes)
  • 600 g de filet mignon de porc
  • 20 g d’huile
  • 30 g de beurre
  • 60 g de fourme d’Ambert
  • 2 dl de crème fleurette
  • poivre du moulin
La recette
Vous achetez un mignon, appelé aussi filet mignon de porc chez votre boucher préféré. Vous retirez toutes les aponévroses, vous savez ces petites peaux blanches qui le recouvrent puis vous le coupez en fins médaillons de 2 cm d’épaisseur. Vous faites chauffer une poêle avec un peu d’huile et de beurre, puis vous y déposez les médaillons, deux minutes de chaque côté, cela suffit. Vous les déposez dans les assiettes de service bien chaudes. Vous jetez le gras de cuisson de la poêle puis vous ajoutez de la Fourme d’Ambert en petits dés. J ‘ai un ami qui m’a demandé ce qu’était la Fourme d’Ambert, alors pour lui, et pour ceux que ça intéresse, la Fourme d’Ambert est un fromage de vache originaire d’Auvergne à pâte persillée. Selon la légende, il parait que, au temps de la bataille de Gergovie, les Arvernes  en mangeaient  déjà. Il parait aussi que les druides gaulois en raffolaient. Serait-ce le secret de la potion magique ?… Bon après cette page d’histoire, revenons à notre poêle sur le feu…Quelques secondes sur le feu afin que la Fourme d’Ambert commence à fondre puis vous ajoutez une bonne quantité de crème. Faites réduire à feux vif et quand le sauce devient nappante vous ajoutez du poivre du moulin et vous la versez sur  les mignons…. J’en ai l’eau à la bouche. J’ai  accompagné ces mignons d’un riz pilaf dont là encore vous pouvez trouver la recette sur le blog…. Décidément !
Bon appétit
Amitiés Gourmandes


1 commentaire

Quiche à la Fourme d’Ambert

quiche fourme
Hé oui, il me restait un peu de Fourme d’Ambert et pour un soir avec une salade, une quiche ça devrait faire l’affaire. Top chrono, 10 minutes.
Les ingrédients
  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 100 g de fourme d’ambert
  • 4 œufs
  • 30 g de farine
  • 40 cl de lait
  • 25 cl de crème fleurette
  • sel, poivre, muscade
La recette
 Vous déroulez une pâte feuilletée achetée toute prête dans un moule à tarte.
Vous coupez la Fourme d’Ambert en petits cubes et vous les parsemez dans le fond de pâte feuilletée.
Vous préparez ensuite l’appareil à quiche. Il est commun à la plupart des quiches, seule la garniture change, Fourme d’Ambert, lardon et gruyère, saumon, poireaux, il y a autant de quiches différentes que d’envies… Vous cassez 4 œufs dans un saladier, vous ajoutez 30 g de farine et vous fouettez bien. Vous ajoutez  40 cl de lait et 25 cl de crème fraîche, sel, poivre fraîchement moulu et quelques râpures de noix de muscade. Vous versez cet appareil dans le fond de quiche et vous cuisez à four chaud (180°C) pendant 40 minutes environ. A la sortie du four, vous laissez tiédir quelques minutes et vous découpez et dégustez. Avec une roquette, assaisonnée huile de noix et vinaigre de cidre, c’est parfait.


2 Commentaires

Crème brûlée au Beaufort, poudre de lard

crème brûlée Beaufort

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 100 g de Beaufort râpé
  • 25 cl de crème liquide 35%de mg)
  • 12 cl de lait 1/2 écrémé
  • 4 jaunes d’œuf
  • 50 g de lard coupé en fines tranches
  • 25 g de chapelure

poudre lardLa recette

Faire bouillir le lait et la crème, ajouter le Beaufort râpé et bien mélanger, poivrer généreusement.

Laisser tiédir le mélange, ajouter les jaunes d’œuf et bien mélanger.

Répartir cet appareil dans les ramequins à crème brûlée et enfourner au bain marie à 110°C pendant 25 minutes.

Laisser refroidir à température ambiante et réserver au réfrigérateur jusqu’à utilisation.

Dans le four, déposer les fines tranches de lard fumé sur un papier sulfurisé et cuire 25 minutes.

Mixer ces chips de lard avec la chapelure et au moment de l’envoi, saupoudrer les crème et colorer un minute sous le grill pour faire croustiller la chapelure.

Bien évidemment cette recette peut être déclinée avec d’autres fromages !

Bon appétit

Amitiés gourmandes

img_6377


Poster un commentaire

La tartiflette d’Olivier

J’ai trop rarement le bonheur de rendre une petite visite à mon ami Olivier, au chalet d’en Ô.

Comme à son habitude, Olivier met toujours les petits plats dans les grands : il m’a fait déguster SA tartiflette : Gratinée à souhait, odorante, savoureuse… Succulente !

tartiflette 1

De retour à la maison, je me suis empressé d’en réaliser une avec le Reblochon qu’il avait si gentiment glissé dans ma valise.

tartiflette2Les ingrédients (pour 4 personnes)

  • 1 kg de pommes de terre
  • 100 g de lardons fumés
  • 1 gros oignon
  • 1 dl de Roussette de Savoie
  • 2 cuillères à soupe de graisse de foie gras de canard
  • 1/2 Reblochon
  • 2 dl de crème liquide

La recette

Cuire les pommes de terre en robe des champs dans une grande casserole d’eau salée. Les laisser refroidir.

Eplucher l’oignon et l’émincer. Dans une poêle, mettre une cuillère de graisse de foie gras, y suer doucement l’oignon émincé. Mouiller avec la Roussette de Savoie. Réduire et débarrasser.

Blanchir les lardons et les ajouter aux oignons. Eplucher et émincer les pommes de terre en tranches de 8mm d’épaisseur. Les faire sauter dans une poêle avec le reste de la graisse de foie gras. Ajouter les oignons et les lardons. Dresser dans des plats individuels ou un grand plat à gratin. Recouvrir de tranches de reblochon. Napper de crème liquide. Un tour de moulin à poivre. Gratiner à four chaud (200°C) pendant 20 minutes.

Moi, j’ai servi cette tartiflette avec une pluma de cochon, sauce au miel, mais avec une simple salade verte, c’est un excellent plat pour un diner d’hiver.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

tartiflette3