Noix de saint Jacques marinées au miel et sésame

Pour cette recette, j’ai utilisé des noix de saint Jacques sans corail (placopecten magellanicus, origine Canada).

st Jacques sesamePour 4 personnes

  • 16 noix de saint Jacques
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 2 cuillères à soupe de sauce Nuoc Mam
  • 2 cuillères à soupe de graines de sésame
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame

Pour la décoration : Quelques feuilles de roquette, 4 fonds d’artichaut, quelques gouttes de pesto.

La recette

Torréfier les graines de sésame dans une poêle chaude bien sèche.  Conditionner les noix de saint Jacques avec le miel, la sauce Nuoc Mam, l’huile de sésame et les graines de sésame. Cuire dans un bain à 50°C pendant 20 minutes. Déconditionner les noix, les égoutter et les dresser sur quelques feuilles de roquette. Comme mes noix étaient d’excellente fraicheur, elle n’ont pas perdu d’eau à la cuisson et j’ai pu directement utiliser le « jus de cuisson » en assaisonnement. Si vos noix perdent un peu d’eau à la cuisson, ce qui risque de vous arriver avec des noix de mauvaise qualité, vous devrez réduire cet « exsudat » afin de le rendre sirupeux.

Cuire les fonds d’artichaut  sous vide à 85°C pendant 50 minutes. Les tailler en quartier et les poser harmonieusement dans l’assiette. Un trait de pesto.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

st Jacques sésame2

Tournedos de souris d’agneau au foin

Les ingrédients (pour 10 personnes)

4 jarrets d’agneau

300 g de carottes

200 g d’échalotes

50 g d’ail

Thym, laurier, clou de girofle, foin QS

Pour la poêlée :

600 g d’aubergines

600 g de courgettes

300 g d’oignons grelots

200 g de tomates confites

1 kg de pommes de terre

La progression

Désosser les souris d’agneau, les disposer en rouleaux de papier film, assaisonner et saupoudrer avec un peu de fond d’agneau en poudre, du thym. Conditionner sous vide.

Cuire 12 h à 66°C dans un bain marie régulé avec un thermoplongeur ou un four vapeur.

Après refroidissement tailler des tournedos de souris d’agneau, préparer une garniture aromatique et faire braiser les souris d’agneau pendant une trentaine de minute en ajoutant du foin avant de couvrir la cocotte.

Réaliser une poêlée de légumes d’été (aubergines et courgettes sautées, oignons glacés, pommes de terre sautées et tomates confites.

Décanter et passer le fond de cuissons. Rectifier si nécessaire.

Dresser.

Bon appétit

Amitiés gourmandes

Suprême de poulet farci aux morilles basse température, brunoise de patate douce, châtaignes confites et poivre cubèbe

Les ingrédients (pour 4 personnes)

5 suprêmes de poulet

50 g de blanc d’œuf

50 g de crème

25 g de morilles

20 g d’échalotes

10 g de beurre

Sel et poivre

 

Pour la sauce et la garniture

1 dl de fond de veau

30 g de beurre

300 gr de patate douce

200 g de châtaignes

poivre cubèbe QS

 

La progression

Ciseler les échalotes et suer au beurre, ajouter les morilles hachées et
cuire doucement une dizaine de minutes. Refroidir.

Réaliser une farce mousseline : Désosser un suprême de poulet et le mixer
avec le sel et le vin blanc. Ajouter la crème et bien mélanger, puis les
morilles. Dégazer, façonner en forme de boudin en film alimentaire et cuire au
four vapeur à 80°C pendant 20 minutes et refroidir.

Ouvrir les suprêmes en portefeuille, déposer un boudin de farce et refermer.
Conditionner individuellement sous vide en sac cuisson coextrudé avec une
pression de 20 mb + 15 secondes. Rétracter dans une eau bouillante pendant 2
secondes. Cuire au bain marie thermostaté ou au four vapeur à 65°C pendant 30
minutes.

Pour la garniture, éplucher et détailler la patate douce en dès, saler et
conditionner sous vide en sac cuisson laminé avec 10 g de beurre avec une
pression de 20 mb + 60 secondes. Cuire au four vapeur à 85°C pendant 30
minutes.

Conditionner les châtaignes avec 10 g de beurre et une pincée de sel en sac
cuisson laminé avec 10 g de beurre avec une pression de 20 mb + 60 secondes.
Cuire au four vapeur à 90°C pendant 12 heures.

Finition : déconditionner les suprêmes, ajouter l’exsudat au jus de veau, le
poivre cubèbe, réduire et monter au beurre.

Dresser les suprêmes coupés en deux, sur la sauce. Accompagner des
châtaignes confites et de dès de patate douce.

Bon appétit

Amitiés gourmandes

 

Osso bucco milanaise sous vide, basse température, tagliatelles fraîches

Les ingrédients (pour 4 personnes)

4 tranches de jarret de veau

150 g de carottes

150 g d’oignons

500 g de tomates

2 gousses d’ail

1 dl de vin blanc

50 g de céleri branche

5 cl d’huile d’olive

40 g de farine

Pour les tagliatelles

2 œufs

200 g de farine

La progression

Préparer les légumes : éplucher carottes et oignons, les couper en brunoise. Couper le céleri en brunoise également. Monder et épépiner les tomates et hacher grossièrement.

Fariner légèrement les tranches de jarret et colorer sur chaque face en sauteuse dans l’huile d’olive. Assaisonner sel et poivre. Débarrasser et refroidir.

Dans la même sauteuse, sure les carottes, les oignons et le céleri. Déglacer au vin blanc, réduire, ajouter l’ail et la tomate concassée. Cuire doucement à couvert une quinzaine de minutes. Refroidir.

Conditionner les jarrets et la sauce dans un sac cuisson laminé avec une pression résiduelle de 20 mb + 15 secondes. Mettre en cuisson au bain marie thermostaté ou au four vapeur à 79°C pendant 16h.

Réaliser les tagliatelles : dans un robot mettre 200 g de farine et 2 oeufs. Mixer jusqu’à obtention d’une pâte. Laminer et détailler en tagliatelles. Pocher dans une eau bouillante salée pendant 3 minutes. Égoutter et dresser en assiette de servir.

Déconditionner l’osso bucco et dresser la viande sur les tagliatelles. Couvrir de sauce. Saupoudrer éventuellement d’herbes fraiches.

Vous pouvez différer la consommation de l’osso bucco en le refroidissant en eau glacée pendant une heur et en le réservant à +1°C.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

L’œuf extra frais 64,5°C, crème de neufchatel et croustille de poitrine de porc.

 

Les ingrédients (pour 10 personnes)

  • 10 œufs extra frais
  • 1 dl de fond de volaille
  • 300 g de neufchâtel
  • 300 g de crème fleurette
  • 100 g de poitrine de porc fumée en tranches fines
  • 20 g de noisettes concassées
  • Huile de noisette (PM)

 

 

Cuire l’œuf au thermoplongeur à 64,5°C pendant 60 mns.

Faire chauffer le fond de volaille, y faire fondre le Neufchâtel en dés, crémer et mixer.

Vérifier l’assaisonnement, passer à l’étamine et mettre au siphon (1 cartouche).

Agiter.

Trancher la poitrine très finement. Disposer les tranches entre deux plaques et passer au four (130°C- 30 mns)

Dresser en assiette creuse.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

Pavé d’omble chevalier à l’oseille – Cuisson basse température

omble sv2L’omble chevalier est l’un de mes poissons préférés. Moins gras que le saumon et une chair plus fine sans nul doute.

Dernièrement, j’ai reçu mon thermoplongeur commandé ici.

Ce weekend end donc j’ai testé ce merveilleux matériel en préparant un pavé d’omble chevalier en cuisson basse température.

J’ai d’abord plongé mon pavé d’omble chevalier dans une eau salée à 10% à une température de 5°C pendant 35 minute. J’ai ensuite rincé le pavé et je l’ai bien séché. Un tour de moulin à poivre et juste une pincée de sel et je l’ai glissé dans un sac avec une cuillère d’huile d’olive. Mise sous vide puis cuisson dans le bain marie d’eau chaude régulé à une température constante de 52°C pendant 20 minutes.

thermoplongeurPendant ce temps, j’ai étuvé quelques feuilles d’oseille dans une noisette de beurre et finit avec une bonne cuillère de crème et une pincée de sel.

Quand le thermoplogeur a sonné la fin de la cuisson, j’ai sorti mon pavé de l’eau, j’ai ouvert le sac, déposé sur l’assiette de service et accompagné d’un trait de sauce oseille et d’une petite ratatouille.

Verdict : une texture incomparable, à la fois ferme et fondante. Une saveur et une odeur subtiles parfaitement en adéquation avec mes souvenirs…

Je pense pouvoir améliorer encore la texture en baissant un peu la température et améliorer la saveur en passant le pavé côté peau à la poêle juste après la cuisson afin de dorer la peau, de lui apporter de la croustillance et bien sûr de la saveur…

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

omble sv

Pot au feu de canard aux herbes

Les ingrédients (pour 10 personnes)

  • 10 cuisses de canard
  • 200 g d’oignon
  • 300 g de poireaux
  • 300 g de carotte
  • 300 g de cèleri rave
  • 300 g de rutabaga
  • 2 clous de girofle
  • 1 botte d’oignons nouveaux
  • 300 g de navets
  • 1.5 litre de fond de volaille

La mayonnaise               

  • 100 g de moutarde
  • 4 œufs
  • 8 dl d’huile de colza
  • 1 botte d’estragon
  • 1 botte de ciboulette
  • 1 botte de coriandre
  • 1 botte de persil

La recette

Saupoudrer les cuisses de canard de gros sel et mettre au frais 12 h.

Rincer les cuisses. Conditionner sous vide en sac cuisson laminé en laissant une pression résiduelle de 20mb + 30 secondes. Cuire les cuisses de canard en bain marie thermostaté à 83°C pendant 10 h.

Refroidir d’abord 20 minutes à température ambiante, puis 20 minutes en eau froide et enfin 20 minutes dans une eau glacée. Réserver au frais jusqu’à utilisation.

Éplucher tous les légumes, tailler les carottes, les navets, les poireaux en sifflet. Les rutabagas et le céleri rave en cube. Conditionner tous les légumes sous vide avec le fond de volaille en sac cuisson laminé en laissant une pression résiduelle de 20 mb.  Cuire au four vapeur ou au bain marie thermostaté à 90°C pendant 2 heures. Refroidir en eau glacée.

Monter une mayonnaise bien moutardée.

Ciseler toutes les herbes et les incorporer dans la mayonnaise.

Réchauffer la viande et les légumes au four vapeur ou au bain marie à 80°C pendant 45 minutes.

Égoutter les cuisses de canard et les légumes en gardant le liquide de cuisson.

Lier les jus de cuisson avec la mayonnaise aux herbes.

Dresser en assiette creuse.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes