La « home » de chez Multivac

Comme le savent certainement bon nombre des visiteurs de mon blog, je suis passionné par la cuisson sous vide. Je viens de découvrir la « home » de chez Multivac ici :

Ma première cloche à mettre sous vide date de 1986. Elle fonctionne encore mais, imposante et en triphasée, je l’ai revendu il y a quelques années, à regret, à une amie pour son activité de revente de produits de la ferme. C’était une Multivac, et c’est pour moi LA marque de référence pour le conditionnement sous vide. Depuis 7 ans, le CFEC, Centre de Formation et d’Expertise Culinaire) de Dieppe a développé un partenariat avec Multivac et j’ai le plaisir d’utiliser une cloche, la C200, le nec plus ultra des machines.

Je me suis résolu, pour la maison, a acheter une cloche plus modeste il y a 7 ans. Une machine italienne, de bonne qualité, mais loin des qualités d’une Multivac.

Alors pour ceux qui voudraient investir dans une bonne cloche, fiable et robuste, je ne peux que vous conseiller cette machine.

Pour conditionner en sachets sous vide, pour la conservation, ou la cuisson, pour dégazer des préparations, faire le vide dans des bocaux, mariner ou « compresser », c’est la machine idéale.

Enfin, c’est vous qui voyez.

Amitiés Gourmandes !

 

Publicités

Brochette de saumon fumé

saumon fuméDernièrement, je suis allé rendre visite à l’un de nos fournisseurs… Je sais, je n’ai pas l’habitude de parler de mon travail et je continuerai à ne pas en parler, ce n’est ni le lieu, ni le moment… Mais là, je fais une exception. Dans un petit village au nord d’Auxerre, dans un cadre exceptionnel, depuis plus de 30 ans, Monsieur Raymond prépare un saumon fumé fabuleux, certainement le meilleur que j’ai jamais goûté. C’est la maison « Le Borvo« . Alors bien sûr, j’en ai  acheté, mais pas en tranches, non, en cubes… Et ce soir, en arrivant je me suis amusé…

https://www.leborvo.fr/

Les ingrédients
Saumon fumé en cubes de 15 mm de côté
tomates cerises
Avocat
sauce à diper : fromage blanc, jus de citron, sel, poivre, aneth ciselé

La recette
Sur des piques en bambou, piquer un cube de saumon fumé, un cube d’avocat et une tomate cerise. Recommencer l’opération.
Préparer la sauce à diper avec les éléments cités.

Diper la brochette dans la sauce … et déguster

Et voilà. Avec un petit Chablis… C’est l’extase !

Bon appétit
Amitiés Gourmandes

Un tiramisu à Bergame…

Il y a quelques mois, je vous avais donné  une recette  de ce célèbre dessert  qu’est  le tiramisu, ici.
Mais aujourd’hui, je vais vous dire où déguster un excellent tiramisu… En Italie bien sûr, à Bergame au « Alberto ristorante » dans la veille ville.

bergame1
Là, vous allez déguster un tiramisu fabuleux, je peux vous le garantir !

Tiramisu

Mais vous pourrez aussi déguster des cèpes marinés exceptionnels et un risotto divin…Si vous aimez la cuisine traditionnelle de Lombarde dégustée dans un décor… superbe…

décoEnfin, à vous de voir !   Amitiés gourmandes

Restaurant Sorensen à Stavenger – Norvège

sorensens1Si par chance comme moi, vous allez passer quelques jours en Norvège, plus précisément à Stavanger, alors allez sans hésiter manger au restaurant Sorensen. Bon je ne vous cache pas que le choix est difficile : Sur le port de Stavanger, il y a au moins 10 restaurants les uns à côtés des autres et tous… Succulents ! Alors pourquoi le Sorensen me direz-vous ?

sorensens2

Tout simplement parce qu’ils proposaient du crabe royal frais, juste grillé, et servi avec une petite sauce aigrelette… Divin !

Puis du saumon, lui aussi ultra-fais (la Norvège, c’est LE pays du saumon d’élevage !) juste grillé, servi sur un risotto aux petits pois, le saumon à peine cuit, comme je l’aime !
Et pour finir une soupe de fraises à l’aquavit, fort… mais délicieux !

Alors si vous passez par Stavanger… Poussez la porte de Sorensen, vous ne serrez pas déçus !

Enfin c’est vous qui voyez !

Amitiés Gourmandes

sorensens3

Le Chalet d’en Ô (épisode 2)

D’abord, petite approche discrète…
Un chalet du 18ème siècle, un vrai chalet savoyard, pas un chalet suisse de station de sport d’hiver, juste à côté d’une mignonne petite chapelle…

chalet 1Un rez de chaussée en pierres du pays puis un grenier d’une hauteur veritgineuse dans lequel on rangeait la paille… Il n’y a pas si longtemps…

Puis au détour du virage, là, à gauche, il est là  !

chalet 24 places de parking, mais je vous rassure, la petite rue entre le chalet et la chapelle, idéalement ombragée, accueillera votre voiture  (ou vos vélos !) sans soucis.

chalet3Vous allez ensuite découvrir une pelouse où Béatrice et olivier ont installés quelques tables à l’ombre d’un poirier certainement plus que centenaire.

Mais,  à près de 800 mètres d’altitude, les soirées sont fraîches et après avoir franchi le seuil …

chalet4c’est dans la salle que vous pourrez vous régaler….chalet5Allez, dans le prochain épisode… Promis, je vous parle de ce qu’on y mange !Enfin, c’est à vous de voir !

Amitiés Gourmandes

Le Chalet d’en Ô (épisode 1)

Pourquoi « épisode 1 » ?
Parce que 3 jours au chalet d’en Ô c’est trop pour une seule note. Alors je vais vous distiller un petit peu tout ça !!!

D’abord, situons la « chose » …

74 : Haute Savoie

Imaginez !!! La chaîne des Aravis d’un côté ….
aravis1

et le massif de la Tournette culminant à 2351 mètres de l’autre…aravis2
Bon là d’accord, le sommet est dans les nuages…. Mais c’est haut, et le plafond était bas 🙂

Maintenant prenez la route qui relie Thônes à Serraval … Vous passez « les Clefs », petit village typiquement savoyard puis quelques centaines de mètres avant  le col du marais (843m)…

Thones1Vous entrez dans le hameau du Cropt

Thones2Ça y est vous y êtes !

C’est là que vous allez découvrir le Chalet d’en Ô !

Bon, c’est pas mal pour un premier épisode non ?

A demain pour la suite de « A vous de voir !  »

Amitiés Gourmandes

Restaurant « Petite Cour » … A Majunga

Le mérou est un poisson des mers chaudes et la dernière fois que je me suis régalé avec c’est à … Majunga, sur la côte ouest de Madagascar… Le restaurant « Petite cour », Boulevard Marcoz, sur la corniche, face à l’hôtel de la piscine.
Un décor intime, plusieurs salons privés et une cuisine irréprochable.

carpaccio de mérou En entrée j’ai choisi le mérou en carpaccio. Il faut savoir que pour que le poisson doit être d’une fraîcheur irréprochable pour faire un carpaccio qui ne vous laissera que des bons souvenirs… Et là, ce fut le cas !

Comme j’avais grand faim, je me suis accordé une deuxième « petite » entrée : Un tartare d’avocat aux crevettes sauvages de Madagascar, bien sûr !

tartare avocat crevette sauvage

Puis ce fut le tour du poisson et naturellement j’ai choisi un plat là encore très local avec le  Pavé de mérou en feuille de bananier !

mérou en feuille de bananier

Mais le filet de zébu, dont la sauce, goûteuse à souhait, est tout aussi exceptionnel !
zébu

Quand aux desserts, je ne vous citerez que les croustillants de banane, servi avec un sorbet mangue …
croustillant banane

Et ce moelleux chocolat, servi avec son granité noix de coco…
moelleux chocolat

Bon, si vous décidez de faire un « petit » tour à Madagascar, alors n’hésitez pas, Restaurant « La petite cour » à Majunga… Vous ne serez pas déçu !Enfin, à vous de voir !

Amitiés Gourmandes