Les bêtises de Cambrai – L’histoire

bétises de Cambrai

Tout le monde connaît l’histoire des Bêtises de Cambrai d’AFCHAIN, l’histoire de ce jeune apprenti-pâtissier qui se serait trompé dans le dosage du sucre et du parfum et qui aurait allégé la pâte par brassage. Il aurait été vilipendé d’un  » Tu n’es bon qu’à faire des bêtises ! « , une  » bêtise  » qui fit finalement de succès et la fortune du confiseur ! On connaît cependant bien moins cette autre histoire pourtant beaucoup plus probable : Tous les 24 du mois se tenait à Cambrai un important marché. Les hommes s’y rendaient régulièrement. Après leurs achats de bêtes, certains s’attardaient en ville pour commettre des  » bêtises  » On parlait uniquement de dépenses inutiles. Parmi ces dépenses, les bonbons de sucre cuit que l’on fabriquait sous le regard des passants et que l’on coupait avec des ciseaux à la demande. Le confiseur Afchain eut l’idée de confectionner pour cette clientèle du 24 des bonbons plus raffinés, en les parfumant à la menthe Mitcham. Il battit le sucre pour qu’il soit plus aéré et pour rendre le bonbon plus tape à l’œil et plus doux, il introduisit, sous l’aspect d’une rayure, du sucre caramélisé. Les bêtises étaient nées

Publicités