Beignets de pinces de crabe et de crevette

beignets-crevettes

En rentrant à la maison, ce soir, je suis allé faire un petit tour au congélateur et j’ai sorti des pinces de crabes semi-décortiquées que j’avais acheté à dernièrement, quelques queues de langoustines et des grosses crevettes, vous savez, celles que les néophytes appellent des « Gambas ». J’ai potassé un peu les recettes que j’avais en stock et je suis tombé sur cette recette que Pierre-Yves m’a  gentiment  donné. Cette recette est bien sûr idéale pour des pinces de crabe mais comme tous les cuisiniers, j’ai voulu faire la recette à ma façon et j’ai donc aussi utilisé des crevettes, dont j’ai éliminé la tête et la carapace en ne gardant que la nageoire caudale, et de même avec mes queues de langoustine.

Les ingrédients (Pour une vingtaines de pièces)

  • 80 g de farine tamisée
  • 50 g de fécule de pomme de terre
  • 10 gr de levure chimique
  • 100 g d’eau
  • Sel, poivre et un soupçon d’huile d’olive

La recette

Laisser dégeler les pinces de crabe, les queues de langoustines et les crevettes au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur.
Confectionner la pâte à frire : Mélanger la farine, la fécule, la levure chimique puis ajouter l’eau, le sel et l’huile d’olive en mélangeant au fouet.
Laisser reposer 1/2 heure puis enrober de pâte à frire le côté chair des pinces de crabes ainsi que le côté chair des queues de langoustines et de crevettes ( bien épongés avant avec un papier absorbant). Plonger immédiatement dans de l’huile à190°C pendant 1 minute environ et égoutter sur un papier absorbant.
Servir en amuse-bouche ou sur une salade, voire avec un petit riz cantonais pour faire couleur locale.

Bon appétit

                Amitiés Gourmandes 

Fumet de poisson

fumet de poisson

Plutôt que de cuire un poisson à la vapeur ou de faire une sauce avec un fumet de poisson déshydraté, avec ce goût infect… Moi, je préfère faire un fumet avec les arêtes des poissons que j’achète sur le port de Dieppe.  Une demi heure pour avoir un goût unique si savoureux, ça vaut le coup non ? Et avec ce fumet, on fait des centaines de sauces différentes, dont je vous donnerai quelques recettes sur ce blog, selon les poissons et mon inspiration.

Les ingrédients (pour 1/2 litre de fumet)

  • 500 g d’arêtes de poissons
  • 50 g de carottes finement émincées
  • 80 g de gros oignons finement émincés
  • 30 g d’échalotes finement émincées
  • 50 g de beurre
  • 1 bouquet garni

La recette

Rincer quelques parures de poissons (têtes et arêtes de sole ou de merlan par exemple) après les avoir débarrassées des ouïes, et toutes parties sanguinolentes.

Suer les légumes dans un casserole avec le beurre, ajoutes les parures de poisson et suer encre quelques instants.

Couvrir du liquide.

Porter le liquide à ébullition et ôter l’écume à l’aide d’une louche. Laisser frémir de 25 à 30 minutes. (laisser infuser couvert 20 à 30 minutes) puis chinoiser.

Votre fumet est alors prêt pour le pochage ou la confection de sauces.

Bon appétit

    Amitiés Gourmandes !

Lasagnes

lasagneAujourd’hui une amie m’a envoyé un mail : ses enfants lui réclament des lasagnes ! Diantre ! je ne vais pas laisser une femme dans la détresse ! Alors voilà, une petite recette bien sympathique pour ses enfants !

Les ingrédients pour 8 personnes:

La sauce bolognaise:

  • 500 g de viande de bœuf hachée
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olives
  • 800 g de tomate pelées et épépinées
  • 50 g de concentré de tomates
  • 1 carotte
  • 1 branche de céleri
  • 1 cuillère à soupe d’origan
  • 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
  • Assaisonnement

La sauce béchamel

  • 40 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 1/2 litre de lait
  • Sel, poivre
  • Noix de muscade râpée

Les Lasagnes

  • 12 plaques de lasagnes  sèches
  • 200 g d’emmental râpé

 

La recette

D’abord, préparer la sauce bolognaise: éplucher et ciseler les légumes (carotte, oignon, céleri).
Verser l’huile d’olives dans une cocotte et faire revenir les légumes à feu très doux.
Ajouter la viande sur feu vif en mélangeant pour qu’elle se « sépare ».
Quand la viande est bien saisie, ajouter la tomate pelée, épépinée et grossièrement concassée, le concentré de tomates, l’origan.
Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 45 minutes en remuant de temps en temps.
Saler et poivrer en fin de cuisson selon votre goût. Ajouter éventuellement le parmesan.

La sauce béchamel

Faire un roux blanc : Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter la farine et bien mélanger.
Ajouter le lait petit à petit en remuant à l’aide d’un fouet sur feu doux. Saler, poivrer, ajouter un peu de noix de muscade râpée.

Précuire les lasagnes : Faire bouillir de l’eau salée, plonger les lasagnes et les cuire 5 mns. Égoutter et passer sous l’eau froide.

Préchauffer le four à 180°C

Dans un grand plat à gratin, étaler une fine couche de béchamel puis les lasagnes, la sauce bolognaise, des lasagnes, de la sauce bolognaise puis de nouveau des lasagnes et enfin de la béchamel. Saupoudrer d’emmental râpé

Cuire au four pendant 45 mns.

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

Mon pain – Épisode 2 : Les ficelles

pain5Oui, après mes exploits d’hier, j’ai réitéré cet après midi avec cette fois ce que dans la région d’où je viens, les boulangers appellent des « ficelles ».

pain3J’ai donc réalisé ma pâte à pain comme sur mon billet d’hier. Je l’ai laissée pointer sous une toile de lin pendant 2 heures puis je l’ai détaillée en pâtons de 120 g environ. J’ai façonné des « ficelles que j’ai mis à pousser dans une gouttière à tuiles toujours recouvertes d’une toile de lin. Une petite signature à la lame, puis enfournement pendant 15 à 20 minutes à  220°C avec un bon apport d’humidité.

Et bien je suis content de moi !

pain4

Mon pain

pain1 Je ne suis pas boulanger !

Mais la mode des machines à pain bat son plein, alors autant ajouter ma pierre à l’édifice !

Dans une autre vie, je faisait mon pain tous les matins, 5 à 8 kg de farine, transformés en une centaine de petites boules de pain que dégustaient mes clients du restaurant… Nostalgie !

Alors j’ai remis cela mais à la maison, avec seulement 500 g de farine, on ne va tout de même pas en faire pour toute la rue !

J’ai acheté une « machine à pain »… Testée, déçu ! Il manque un petit quelque chose… Une intervention de l’homme, pour donner la texture, les alvéoles, la croûte, la déchirure au pain. Et là rien ne remplacera la main de l’homme, du professionnel, ou tout au moins du passionné averti !

Les ingrédients

  • Farine T55 (ou une farine spéciale pain) 500g
  • Sel                                                                 8 g
  • Levure de boulanger                                12 g
  • Eau tempérée                                          300 g environ

Ma recette

Dans un batteur, mettre la farine et le sel.

Délayer la levure dans l’eau puis l’ajouter à la farine. Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle se décolle du pétrin.

Stopper le pétrin et couvrir la pâte d’un linge pour éviter son dessèchement. Laisser pointer pendant 1 heure. Portionner la pâte (moi, j’ai fait deux petits pains) et la mettre à pousser sur une toile de lin. Couvrir de nouveau d’une toile de lin. Laisser pousser une heure à nouveau.

Chauffer le four à 240°C. Déposer un bac d’eau dans le fond du four.

Déposer les pains sur la plaque du four, lui donner une coup de lame pour signer votre pain. Enfourner et cuire 15 à 20 minutes.

Sortir le pain et le déposer dans un panier en osier ou une grille pour le laisser refroidir. Si vous l’avez réussi, vous l’entendrez « chanter ».

Bon appétit.

Amitié gourmande.

pain2

La salade folle au foie gras et aux pignons de pin

salade folleAujourd’hui, je vais vous faire découvrir « la salade folle au foie gras et aux pignons de pin »
Les ingrédients
Une petite mesclun
Des bâtonnets de carottes (très fins)
Des haricots verts frais, juste cuits à la vapeur
Quelques tomates cerises coupés en quartiers
Un ou deux radis finement émincés
Du foie gras cuit (là la quantité n’est pas limitée mais il ne faut pas exagérer !)
Quelques brins de ciboulette
Des pignons de pin
et une bonne vinaigrette

La recette
Bon là c’est assez facile :  arroser sa salade mesclun de sa vinaigrette, puis la poser en tas sur son assiette, ajouter les haricots et les bâtonnets de carottes. Puis le fois gras en fines tranches et enfin les radis, les tomates , les pignons de pin et quelques brins de ciboulettes .

Bon appétit
Amitiés gourmandes

Pâté de sanglier et foie de volaille en bocaux

Un beau père chasseur… et me voilà avec un morceau de sanglier, du bon, du vrai !
Mais je ne suis pas très friand du gibier en sauce alors j’ai acheté un peu de foies de volaille et de la gorge de porc… Je vais transformer tout cela en un bon pâté !

sanglier1 Les ingrédients

1 kg d’épaule de sanglier
1 kg de gorge de porc
500 g de foies de volaille
100 g d’échalotes
40 g de sel
10 g de poivre moulu
5 cl d’Armagnac
8 œufs
50 g de maïzena
Thym et laurier

sanglier2   La recette
Tailler la viande en lanières de manière à pouvoir les passer au hachoir.
Hacher la viande, les foies de volaille et les échalotes.
Mélanger intimement. Ajouter le sel, le poivre, l’Armagnac, les œufs et la maïzena.
Mélanger de nouveau.
Remplir les bocaux jusqu’à 1 cm du bord. Déposer un morceau de feuille de laurier et une brindille de thym, puis fermer.
Mettre en stérilisation pendant 3 heures à partir de l’ébullition. Laisser refroidir dans le stérilisateur.
Ne déguster que plusieurs jours après la confection, le pâté n’en sera que meilleur.

Bon appétit
Amitiés Gourmandes

sanglier4