Pain perdu « salé »

Hé oui, un peu surprenant de voir du pain perdu classé dans les garnitures…. Mais dans une autre vie, cette garniture, je la servais en accompagnement aussi bien de viandes que de poissons. Ça ne revient pas cher, et en plus ça passe les restes de pain, le pain perdu quoi !

Les ingrédients

du pain rassi
Un blanc de poireau
1 œuf
un peu de lait
du persil
un peu de beurre
sel, poivre et noix de muscade

La recette

D’abord, découper le pain en petits cubes.

Nettoyer et émincer le blanc de poireau, le faire suer doucement au beurre.

L’ajouter au pain, ajouter le persil haché, l’oeuf, un peu de lait, puis enfin sel poivre et noix de muscade.

Mélanger intimement (pour ma part, j’ai commencé avec une spatule… mais j’ai fini avec la main, c’est plus pratique !)

Déposer en tas allongé sur un film alimentaire. Rouler serré et piquer avec un aiguille pour retirer l’air.

Cuire  dans une grande casserole d’eau bouillante pendant 15 minutes ou mieux encore à la vapeur.

Laisser refroidir dans le film. Si vous ne l’utilisez pas le jour même, vous pouvez garder ce « boudin » plusieurs jours au réfrigérateur.

Au moment du repas, retirer le film et trancher en rondelles de 1 à 1.5 cm d’épaisseur.

Faire colorer doucement à la poêle au beurre clarifié 1 ou 2 minutes sur chaque face.

Et voilà, servir bien chaud en accompagnement d’une viande ou d’un poisson. (Ce midi, je l’ai servi avec un petit filet de turbot… aux blancs de poireau, bien sûr !)

Bon appétit

Amitiés Gourmandes

pain perdu salé