Le gratin de pommes de terre d’Olivier

gratinJ’ai dégusté au chalet d’en Ô, un somptueux gratin de pommes de terre. Je me suis glissé en cuisine et j’ai espionné Olivier. Je  vous livre ici le résultat de ma quête.

 Les ingrédients
1 kg de pommes de terre
500 g de crème fraîche
250 g de tomme de Savoie
2 gousses d’ail
Sel, poivre, noix de muscade

La recette
Eplucher et couper en tranches fines les pommes de terre. Frotter l’intérieur d’un plat en terre avec une gousse d’ail. Mettre les pommes de terre émincées dans le plat. Mélanger la crème avec la tomme de Savoie râpée, sel, poivre, noix de muscade et l’ail dégermée et écrasée. Verser sur les pommes de terre et cuire au four….. (Olivier le cuit dans son four à bois… Doucement, presque amoureusement !)
Riche, onctueux, savoureux… Délicieux

Enfin, c’est à vous de voir !

Amitiés Gourmandes

four olivier

Publicités

Crème d’amande

rhum madagascarLa crème d’amande est une composante de nombreux desserts comme la galette des rois, le pithiviers ou encore la tarte Bourdaloue, et bien d’autres encore …

Les ingrédients (Pour un dessert pour 8 personnes)
60 g de poudre d’amande (ou 30 g de poudre d’amande et 30 g de poudre de noisette)
60 g de sucre semoule
60 g de beurre en pommade
1 œuf
20 g de farine
2 cl d’extrait de vanille
1 cl d’un excellent Rhum

La recette
Dans un saladier, mettre la poudre d’amande, le sucre et le beurre en pommade. Mélanger avec un fouet. Ajouter un œuf et bien fouetter le mélange, ajouter la farine, l’extrait de vanille et le Rhum. Pour ma part, j’ai acheté à Nosy-Be à Madagascar un excellent Rhum qui se marie à merveille à cette recette.
La crème d’amande est prête pour être utilisée. Elle peut se conserver 24 heures au réfrigérateur.

Bon appétit
Amitié Gourmande

Le passage – Restaurant à Aix en Provence

Le passage à Aix en Provence, c’est aussi connu là-bas que la Tour d’argent à Paris. Enfin c’est ce qu’on dit là-bas. Alors, de passage à Aix (vous avez remarqué le jeux de mots ! ) je suis allé faire un tour au … Passage !Une architecture métallique du 19ème qui n’est pas sans rappeler la Tour Eiffel. C’est dans cette ancienne confiserie que vous découvrirez  ce superbe établissement.
Accueil, un peu froid mais de classe. Politesse et sourire un peu « commerçant » mais sympathique quand même.
Les appellations de la carte sont très évocatrices. Comme dans beaucoup de restaurants maintenant, l’appellation du plat est remplacée par un bref descriptif. Cela fait moins rêver mais c’est beaucoup plus pratique que de deviner et souvent d’être déçu.  Et le plat commandé est sans surprise. Un peu d’attente tout de même pour le premier plat… et les suivants. 3 heures nous ont été nécessaires pour l’apéritif et les trois plats. Mais le cadre est très agréable et le temps ne nous a pas paru trop long.
Je n’ai pas pris de photos des plats qui nous ont été servis car somme toute assez classiques, en tout cas dans la présentation.
Bon, je ne vais pas aller plus loin dans le descriptif de tout cela, car je risquerai de devenir trop « critique ». Alors, si vous êtes de passage à Aix, comme moi, hé bien tentez un repas au Passage, et dites moi ce que vous en avez pensé . Moi j’ai trouvé ça bien moyen sans plus. Dommage car il ne suffirait pas de grand chose de plus pour que sous le verni de ce bel établissement nous découvrions une bonne table.

Enfin, à vous de voir

Amitiés Gourmandes

Un restaurant à Marseille – La côte de bœuf

A deux pas du vieux port, sur la place aux huiles, j’ai découvert un restaurant vraiment sympa : La côte de bœuf. Végétariens s’abstenir !
La_cte_de_boeuf_2
D’abord une façade couverte de verdure, un éclairage qui la met en valeur et qui dénote dans un centre ville.
La_carte La carte est fixée sur une planche et j’ai cassé un verre en la manipulant. Mais c’est une originalité qui vous évite de tourner les pages sans toujours comprendre où se trouve les entrés ou les menus.
Très orienté viande bien sûr, je me serais bien laissé tenté par une côte de bœuf… Mais un soir avec une température extérieure de 26°C, je n’ai pas osé… Après, la nuit aurait certainement été difficile. Assiette_de_moelle J’ai opté en entrée pour une assiette de moelle, c’est vraiment fabuleux… Si on aime cela. Il faut la manger bien chaude, avec une pointe de gros sel et sur un pain grillé… Mais vue la quantité servie… dur dur de la finir.

Cassolette_des_oublis Ensuite, pour ne pas faire comme tout le monde et choisir une belle pièce de viande au grill, j’ai opté pour la cassolette des oubliés. Pour les amateurs de cuisine tourangelle, je dirais que c’est une beuchelle, un petit ragoût de ris et de rognons de veau aux cèpes mais ici gratiné, et ça change tout. Vraiment excellent.
Filet_de_boeuf A force de voir passer des viandes grillées, je me suis laissé tenter par un filet de bœuf… Ben oui, quand on est gourmand, on ne se refait pas. Et avec quoi me l’ont-ils servi ?  Je vous le  donne en mille !
Molle_2 De la moelle ! Décidément, ils veulent m’empêcher de trouver le sommeil ! Mais que c’était délicieux !

Là j’ai été un peu déçu, c’est pour le choix de desserts… Un peu trop classique à mon goût. La tatin (maison) est très bonne mais la boule de glace déposée dessus est franchement insipide et pourtant élaborée par un artisan glacier très réputé.
Mais après un repas aussi copieux, cette fausse note est presque passée inaperçue.
Carte_de_vin_2 Pour les amateurs de vin, c’est vraiment un choix exceptionnel avec plus de 250 crus différents avec des prix pouvant atteindre plusieurs milliers d’Euros…. Mais on y trouve aussi d’excellents vins à des prix fort raisonnables.
Nous avons bénéficié d’un service exemplaire. Cela faisait longtemps que du personnel de service n’avait eu autant de respect, autant d’empressement autour de moi. Gentil, aimable et très efficace.

Bon, j’avoue ne pas avoir très bien dormi, je crois que j’aurais peut être du prendre la côte de bœuf.
Mais si d’aventure vous passez place des huiles à Marseille… N’hésitez pas, vous ne serez pas déçu !
Enfin, c’est à vous de voir !
Amitiés Gourmandes.